Emploi Territorial

Le portail de l'emploi de la fonction publique territoriale

https://www.emploi-territorial.fr
La DRAC de Guyane recherche un ou une :
Conservateur ou Conservatrice régional-e de l’archéologie.

Le service de l’archéologie est placé au sein du Pôle Patrimoine et Architecture.
Le conservateur régional de l'archéologie exerce ses fonctions sous l'autorité du directeur des affaires culturelles.
Il a subdélégation du DAC pour signer les arrêtés préfectoraux concernant l'archéologie.
Il a sous sa responsabilité trois ingénieurs d'études et un agent administratif partagé avec le service Architecture / MH.
Il représente la DAC dans les instances nationales et inter-régionales traitant de l’archéologie.
Il est l’interlocuteur privilégié de l’INRAP et des organismes de recherche archéologique intervenant dans le territoire guyanais.
Il organise et coordonne, avec les porteurs de projets (aménageurs, collectivités, particuliers...) et avec les intervenants scientifiques et techniques de l’archéologie, les conditions générales des interventions archéologiques les concernant.
Il pilote et coordonne avec les porteurs de projet (aménageurs, collectivités, particuliers...) et avec les intervenants scientifiques et techniques, les opérations archéologiques. Il veille au respect du cahier des charges de ces opérations et participe à toutes les
réunions nécessaires à leur réalisation, à leur suivi et à leur validation.
Il élabore la programmation régionale de la recherche archéologique en collaboration avec les acteurs de la recherche et la CTRA outre-mer.
Il est chargé de la réalisation du bilan scientifique régional et de la diffusion des informations concernant la recherche archéologique en Guyane.
Il s’attache à contribuer avec son équipe à la formation des étudiants dans le cadre des instances d’enseignement et de recherche présentes en Guyane. Il peut être amené à dispenser des enseignements et à encadrer des groupes d’étudiants sur le terrain.
Il participe aux réunions de direction de la DAC et à la mise en œuvre du projet de service et des orientations stratégiques de celle-ci.
Missions :
Compétences principales mises en œuvre :
Compétences techniques :
• expérience de terrain confirmée en archéologie préventive et programmée
• connaissance de la démarche administrative, technique et scientifique de l’archéologie préventive et de la carte archéologique
• expérience dans la prescription
• connaissance d’au moins une des langues de l'Amérique (anglais, brésilien, espagnol)

Savoir-faire :
• rigueur scientifique
• rédaction d’arrêtés, cahiers des charges, notes et rapports
• disponibilité pour le travail sur le terrain et les déplacements dans la région
• permis de conduire indispensable (utilisation des véhicules de service)
• polyvalence indispensable (ex : secrétariat, documentation, manutention)
• direction d’équipes
• conduite de projets

Savoir-être (compétences comportementales) :
• sens du service public
• sens du travail en équipe
• capacité de dialogue
• capacité de décision
• autonomie
Profils demandés :
Environnement professionnel :

Particularités de la Guyane et du service :
La Guyane française est une région monodépartementale de 84 000 km2, peuplée de 250 000 habitants, située sur le continent sud-américain. Les deux collectivités majeures (Région et Département) ont été fusionnées en janvier 2016dans le cadre d’une collectivité unique.
Les services de la DAC regroupent 27 agents et sont situés à Cayenne
La DAC a mis en place une organisation territoriale en privilégiant une approche transversale et interministérielle dans laquelle les services patrimoniaux sont partie prenante.

Relation hiérarchique : le Directeur et son adjoint
Relations fonctionnelles : l'ensemble des agents de la DAC, le ministère de la culture et les partenaires

Spécificités du poste / Contraintes / Sujétions :

Conditions particulières :
- Horaires de travail selon l’organisation du service et de la particularité du territoire (ouvertures des administrations tôt le matin) en fonction des temps de travail du Ministère de la Culture (35h00 à 38h30 hebdo selon les cycles)

Sujétions :
- Indemnité de sujétion géographique : Le décret n° 2013-314 du 15 avril 2013 a institué l’ISG (Indemnité de Sujétion Géographique) pour les fonctionnaires de l’État en poste en Guyane à compter du 1er octobre 2013. Son montant est de 14 mois de traitement indiciaire de base de l’agent.
- Versement mensuel d’une prime de 40% de vie chère Guyane calculée sur le traitement indiciaire brut
- Avantages fiscaux – IRPP : L’impôt calculé (après plafonnement des effets du quotient familial et réduction d’impôt complémentaire) est diminué d’un abattement de 40 % pour la Guyane (limité à 6700 €) : IR = IR – 40%
* Se renseigner auprès du service des ressources humaines de la DAC pour plus d'informations.

Contact/Candidature :
Candidature à adresser au directeur des affaires culturelles de Guyane (guy.san-juan@culture.gouv.fr) + copie au secrétaire général (cyril.goyer@culture.gouv.fr), et à la responsable des ressources humaines (stephanie.michot@culture.gouv.fr)
Direction des affaires culturelles de Guyane – 4 rue du Vieux Port – CS 60011 – 97321 Cayenne cedex (Tel : 05 94 25 54 00)
+ copie obligatoire au ministère de la culture – secrétariat général – service des ressources humaines – bureau de la filière scientifique– 182 rue Saint-Honoré – 75033 Paris cedex 01

Personnes à contacter concernant le profil du poste : Guy SAN JUAN – Directeur (guy.san-juan@culture.gouv.fr) et Nicolas PAYRAUD – conservateur régional de l’archéologie (nicolas.payraud@culture.gouv.fr)

Personne à contacter concernant les conditions d'exercice (salaire, déménagement...) :
Stéphanie MICHOT – responsable des ressources humaines (stephanie.michot@culture.gouv.fr)

Les candidatures seront examinées collégialement. Les personnes présélectionnées seront invitées à un ou plusieurs entretiens.
Conformément aux recommandations de la CNIL et aux dispositions du code du travail, des mises en situation ou des tests d’évaluation contribueront à l’appréciation de la capacité à occuper l’emploi.

Dans le cadre de sa stratégie de Responsabilité Sociale des Organisations (RSO), le ministère de la Culture s’engage à promouvoir l’égalité professionnelle et la prévention des discriminations dans ses activités de recrutement. Une cellule d’écoute est mise à la disposition des candidats ou des agents qui estimeraient avoir fait l’objet d’une rupture d’égalité de traitement.
Temps de travail :
Complet, 35h00 hebdomadaire
Type d'hébergement :
Pas de logement